LES CERISES DE TLEMCEN

Tlemcen: Un «plateau» de cerises

par Sid'ahmed Cheloufi Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 05 - 2009

Les cerisiers du plateau de Lalla Setti et de Attar, la dechra attenante à Lalla Setti la sainte de Tlemcen, font partie du décor en ce mois de mai ne laissant pas les visiteurs indifférents. Malgré le prix excessif du kilo de cerises charnues et veloutées à 500 DA, l'on est tenté de goûter hab el-moulouk (le fruit des rois). 

Nos grand-mères nous disaient en pareille époque «Ala tout macha mout et ala hab el-moulouk katoulou rassou» (A cause des mûres il a failli mourir et à cause des cerises on lui a coupé la tête !). 

Tlemcen possède maintenant son Djenan Sbil comme à Fez mais avec plus d'espaces et une facilité pour s'y rendre à 20 DA en empruntant le téléphérique qui fait le va-et-vient entre le grand bassin et le plateau en 5 minutes. Tout s'y prête pour prendre un bol d'air frais à 1.000 m d'altitude: des crémeries, un plan d'eau avec jet d'eau très puissant, des chevaux barbes pour la promenade, une sécurité assurée pour toutes les familles qui montent au plateau goûter des cerises et se reposer. Belle réalisation à entretenir. 

La région de Tlemcen est connue pour ses cerisiers légendaires qui poussent en montagne. Cet arbre majestueux greffé par les anciens à partir du merisier, arbre sauvage recherché pour son bois. Avant l'invasion du béton, les cerisiers ornaient toute la lisière de la forêt des pins, c'est-à-dire le quartier actuel de Birouana, Sidi Tahar, et surtout les cascades (El-Ourit). L'abondance de ce fruit royal poussait les APC à organiser la fête des cerises. Cette fête qui a disparu depuis plusieurs années permettait à l'APC de Tlemcen en particulier, en tant que chef-lieu de wilaya, d'organiser une quinzaine culturelle et commerciale en plaçant les stands des artisans dans l'allée des marronniers qui borde le grand bassin (Sahridj Mbeda) devenu un grand jardin public avec jet d'eau et crémerie. La plus grande production de cerises dans la wilaya de Tlemcen se trouve à Oued Lakhdar, commune de la daïra d'Ouled Mimoun, où les dechrat en montagne de Ouled Sidi El-Hadj, Yebdar, Beni Hammad et Beni Ghezli sont célèbres pour leurs cerisiers (cerises et bigarreaux) que viennent chercher des commerçants de toutes les régions d'Algérie. Oued El-Akhdar (ex-Chouly, qui provient du nom du colon Chaulet) mérite bien une fête des cerises mais avec un prix raisonnable, car à 500 DA c'est un hab pour les moulouk (un fruit pour les rois). 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×